Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Dans la Tête de Yahndrev

LudoPro: Création d'un Système de Classification des Jeux

Introduction :

En 2001, lors de ma formation au métier de Ludothécaire et après 5ans d’expérience d’animation sur le jeu, je réalisais un mémoire sur le classement des jeux en ludothèque.

Ce travail débutait sur un constat : le principal système de classement des jeux et jouets utilisé en Ludothèque, le système ESAR, ne répondait pas à toutes les attentes que les ludothécaires attendaient d’un tel système.

Aujourd’hui, après quelques années d’expérience en plus, j’ai envie de reprendre ce travail là où je l’avais laissé. La classification ESAR a changé mais le constat reste le même pour beaucoup de ludothécaires.  

Alors je me retrousse les manches et je vais tâcher de lancer les premières balises d’une nouvelle classification de ludothécaire professionnel : LudoPro.

 

 

L’idée de base de la classification LudoPro est de chercher à créer un système de classement compréhensible à la fois par les ludothécaires et le tout public. L'idéal serait qu'il puisse aussi être assez accessible pour convenir à toute personne, structure ou entreprise qui cherche un classement simple de son stock de jeux. Pour cela et comme je le concluais à la fin de mon mémoire, il serait intéressant que ce soit des ludothécaires et des joueurs qui réfléchissent et travaillent à l’élaboration de ce système. Le système le plus couramment utilisé en ludothèque est actuellement le système ESAR qui est un classement de psychopédagogue basé sur le développement de l’enfant. Du coup, il ne répond pas aux attentes des ludothécaires et va même parfois à l’encontre des valeurs défendues par ceux-ci.

Chaque profession qui a créé son classement des jeux l’a fait en fonction des besoins de son métier. Il est donc temps que les ludothécaires créent leur propre système de classement en fonction de ce qu’ils en attendent. Le rôle des ludothécaire étant de faire le lien entre le monde du jeu et le tout public, il paraît pertinent que la profession soit la plus à même d'effectuer ce travail.

 

Extrait du  Mémoire « Réflexion sur le Classement des Jeux en Ludothèque » (2000/2001) :

En regardant les travaux effectués jusqu’ici sur le classement des jeux, on peut observer qu’ils tendent tous vers un but qui dépend de la vision du jeu de leur auteur. Historiens, mathématiciens, psychologues, sociologues, pédagogues…, tous ont cherché à donner une vision globale du Jeu. Malheureusement, on constate rapidement que leurs analyses servent à soutenir l’utilisation qu’ils préconisent de ce support. Seuls les philosophes semblent être attachés à comprendre le jeu en dehors de toute considération utilitaire ou pédagogique, mais leurs recherches ne donnent pas « Clé en main » une classification adaptée à l’utilisation que l’on fait du support Jeu en ludothèque. Je ne ferais pas ici une analyse détaillée de chacun des classements dont nous avons parlés. Je me contenterai de vous renvoyer à l’excellent livre de Colas DUFLO « Jouer et Philosopher » (1997), qui termine son analyse des classements de ses prédécesseurs par ces mots :

            « Si toutes ces classifications se valent, cela ne signifie pas qu’elles soient interchangeables, ni même seulement qu’elles sont toutes insuffisantes, mais, positivement, que toutes remplissent parfaitement l’usage pour lequel elles sont construites. A examiner ces classifications pour elles-mêmes nous en étions venus à oublier qu’elles n’existaient qu’en fonction d’un but, nécessairement différent pour le psychologue, pour le sociologue ou pour le mathématicien. Si toutes se valent, cela ne signifie pas que toutes ne valent rien, mais qu’elles valent toutes exactement ce qu’elles se proposaient de valoir. Elles sont, d’une certaine façon, toutes adéquates à leurs différentes finalités. »

 

Alors, ne faisons pas l’erreur de croire que nous pourrons élaborer les bases d’une classification qui convienne à tous, mais attachons-nous à faire comme nos prédécesseurs : cherchons les bases d’une classification en adéquation avec les valeurs que nous accordons au jeu en ludothèque.

 

Reprenant maintenant ce travail en solo, je souhaiterais donc que chacun puisse apporter sa pierre à la construction de ce classement. Si vous avez des remarques sur ce travail, elles seront donc les bienvenues.

 

Mais commençons donc par le commencement: une ludothèque est un stock de jeux et de jouets; une collection. Un classement idéal doit donc classer des objets.

La question est donc : Qu’est ce qu’un jeu dans une ludothèque ?

Mon mémoire m’avait permis de dégager une définition spécifique aux ludothèques:

Jeu : Tout objet ou groupe d’objets vendu dans le commerce ou fabriqué artisanalement sous l’appellation jeu ou jouet, c’est à dire un objet qui, dans l’esprit de son concepteur, à pour but de proposer à ceux qui vont l’utiliser une activité réglée, gratuite, étayée, et génératrice de plaisir.

 

On ne cherchera donc pas à trouver une définition plus généraliste du Jeu avec un grand J. De manière systématique, nous allons toujours essayer de rester le plus « pratique » possible tout au long de ce travail.

 

On pourra donc chercher à trier les jeux en fonction du matériel spécifique qu’ils utilisent.

Chaque jeu a aussi une règle qui lui est associé ou une notice. Une façon d’être utilisé qui a été voulue par l’inventeur ou le créateur de l’objet.  Cette règle amène les personnes qui jouent à avoir des interactions spécifiques grâce à cet objet. Il est donc intéressant de se pencher sur ces différents types d’interactions.

De plus, tous les jeux n’ont pas été pensés par leur créateur pour s’adresser à tous les publics et ils sont en général destinés à une tranche d’âge particulière. Nous essaierons d’en définir les grandes catégories.

Enfin, un jeu demande aux joueurs d’utiliser des compétences spécifiques pour participer à la partie et la remporter. Quelles sont donc ces compétences mises en valeur par les jeux ?

 

Ces constats permettent donc de dégager quatre « angles » par lesquels un jeu peut être défini :

-Une approche Matérielle

-Une approche par Âge ou Niveau d’Appréhension du Jeu

-Une approche par Interactions

-Une approche par Compétences

 

Ces quatre catégories devraient permettre de répondre aux questions qu’un ludothécaire ou un animateur jeux se pose avant de recommander un jeu à quelqu’un. Le but final serait qu’en ayant un classement sur chacun de ces axes on puisse avoir une vision globale assez représentative d’un jeu sans même avoir eu à lire sa règle. On peut rêver… 

 

Dans chacune de ces catégories il va donc falloir trouver des mots-clefs permettant de classer l’ensemble des jeux tels que nous les avons définis. C’est là que le travail est difficile à faire seul. En effet, il faut trouver les mots justes et aussi leurs définitions exactes afin qu’il y ait le moins de confusions possibles pour effectuer le classement. Je vais donc proposer mes mots-clefs et définitions ici même en espérant votre collaboration pour les commenter, les corriger, les réinventer... et pourquoi pas les utiliser sur votre propre ludothèque personnelle ?

 

Pour finir cette longue introduction, vous aurez peut-être remarqué que j’ai déjà commencé à classer certains jeux sur les articles présentant leurs règles en vidéo. Rien ne vaut le test pour valider ou invalider un système de classement. Bien sur, au fur et a mesure de l’avancée de ces travaux il y aura des modifications qui s’imposerons. Pour l’instant, les bases du système LudoPro ne sont pas encore assez définies pour être utilisables en l’état. Mais espérons que ça viendra.

 

 

 

Attention: Comme il n'est pas possible de mettre de commentaire sur cette page, réagissez ICI

 

Partager cette page

Repost 0