Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dans la Tête de Yahndrev

Roman Fantastique: World War Z

3 Septembre 2012 , Rédigé par yahndrev Publié dans #Lectures

wolrd-war-z.jpg

4eme de Couverture:

 

La guerre des Zombies a eu lieu, et elle a failli éradiquer l'ensemble de l'humanité. L'auteur, en mission pour l'ONU - ou ce qu'il en reste - et poussé par l'urgence de préserver les témoignages directs des survivants de ces années apocalyptiques, a voyagé dans le monde entier pour les rencontrer, des cités en ruine qui jadis abritaient des millions d'âmes jusqu'aux coins les plus inhospitaliers de la planète. Il a recueilli les paroles d'hommes, de femmes, parfois d'enfants, ayant dû faire face à l'horreur ultime. Jamais auparavant nous n'avions eu accès à un document de première main aussi saisissant sur la réalité de l'existence - de la survivance - humaine au cours de ces années maudites. Depuis le désormais tristement célèbre village de Nouveau-Dachang, en Chine, là où l'épidémie a débuté avec un patient zéro de douze ans, jusqu'aux forêts du Nord dans lesquelles - à quel prix ! - nombre d'entre nous ont trouvé refuge, en passant par les Etats-Unis d'Afrique du Sud où a été élaboré l'odieux plan Redecker qui finirait pourtant par sauver l'humanité, cette chronique des années de guerre reflète sans faux-semblants la réalité de l'épidémie. Prendre connaissance de ces comptes-rendus parfois à la limite du supportable demandera un certain courage au lecteur. Mais l'effort en vaut la peine, car rien ne dit que la Ze Guerre mondiale sera la dernière.

 

Mon Avis:

Une succession de mini-chapitres de quelques pages chacuns sous forme d'anecdotes racontées par des survivants d'une épidémie mondiale de Zombies.

Un festival de lieux communs (à l'américaine) de la seconde guerre mondiale transposés dans une histoiore de zombie classique : les chinois sont sans âme et dangereux (c'est eux les responsables de l'épidémie), les russes de la chair à canon décérébré, les français incapables de se battre sauf comme des taupes résistantes, les anglais flegmatiques et chevaleresques, les japonais samourais et otakus, les israëliens prêts au sacrifice, etc... Le capitalisme est, bien sur, synonyme de civilisation et les américains et leur armée, sauveurs du monde...

Les personnages ne sont évidement pas très fouillés psychologiquement (normal sur ces chapitres paragraphes de 1 à 4 pages) et, comme toujours, rien ne vient logiquement expliquer comment des types morts pourraient revivre pour boulotter des humains tout en les transformant aussi en zombies et en étant supprimables qu'en détruisant leur cerveau. (quand ils bouffent un type, ils font donc attention de lui laisser son cerveau et suffisement de muscles pour en faire un autre zombie potable???).

L'avantage du livre est d'être très facile à lire et qu'il donne envie d'aller jusqu'au bout puisqu'on y espère toujours un développement plus intéressant. Malheureusement chaque bout d'histoire reste minimaliste comme un ensemble d'idées de nouvelles non abouties sur un thème à la mode. Parfait pour en faire une série TV... mais sans grand intérêt littéraire. Après, celà reste parfaitement lisible à la plage ou dans les transports en commun... en ayant pris soin de laisser votre cerveau dans la glacière.

 

Note: 3/10

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe 22/12/2015 08:30

Bonjour,

Je viens d'achever un roman fantastique (Innerlands - L'éveil) qui s'apparente à un univers aussi étrange que celui de la trilogie divergente, Hunger Games ou encore Labyrinthe.
Fantastique sans être irréel.
Je serais heureux de t'inviter à faire un tour sur mon blog "http://innerlands.over-blog.com/".
Tu pourras y découvrir le synoptique du livre 1, ainsi que le prologue. Tes commentaires seront bien sûr les bien venus.
à bientôt peut-être.